La victime de 2018 rompt le silence – .

--

La femme qui a poursuivi Hockey Canada pour un viol collectif présumé subi par des membres de l’équipe canadienne des jeunes en 2018 dit qu’elle l’a fait pour que ses actes aient des conséquences.

C’est le média anglais “The Globe and Mail” qui a obtenu lundi une brève interview exclusive de la victime, identifiée par le pseudonyme EM.

Se qualifiant de “vulnérable et exposée” depuis la révélation du scandale au grand jour, la jeune femme vit mal l’ampleur que le dossier a pris sur la place publique.

“C’est quelque chose sur lequel je n’ai jamais voulu me concentrer”, a-t-il déclaré au Globe and Mail. Il voulait juste qu’il y ait des conséquences aux actions et une certaine responsabilité.”

--

La victime n’a jamais voulu que l’entente entre Hockey Canada et elle soit divulguée, peut-on lire.

“Il était difficile de voir les événements exposés pièce par pièce”, a également noté EM.

Ayant d’abord à gérer cet épineux dossier d’agression sexuelle en groupe qu’il aurait commis en 2018, Hockey Canada doit également gérer un autre incident similaire qui se serait produit en 2003. Tout récemment, il a été révélé, devant une commission parlementaire, qu’une équipe spéciale du fonds de règlement des abus sexuels de Hockey Canada a été utilisé pour effectuer neuf paiements totalisant 7,6 millions de dollars par action depuis 1989.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Tanguy Nianzou quitte le Bayern et signe au FC Séville ! – .
NEXT Le gardien du HSV Heuer Fernandes est le plus grand représentant de la deuxième division – .