Breaking news

Médias – Francfort-sur-le-Main – Le commissaire à l’antisémitisme poursuit Twitter – Médias – .

Médias – Francfort-sur-le-Main – Le commissaire à l’antisémitisme poursuit Twitter – Médias – .
Médias – Francfort-sur-le-Main – Le commissaire à l’antisémitisme poursuit Twitter – Médias – .
--

Francfort-sur-le-Main (dpa/lhe) – Dans le cadre d’une procédure d’urgence devant le tribunal régional de Francfort, le responsable de l’antisémitisme du Bade-Wurtemberg, Michael Blume, veut obliger légalement Twitter à supprimer les déclarations prétendument fausses à son sujet. Elle accuse le service de messages courts d’être en partie responsable de la propagation de la diffamation. Selon son avocat Chan-jo Jun et l’organisation de soutien Hateaid, la société n’a pas correctement examiné près de 50 tweets signalés pour illégalité, appliquant uniquement des directives internes.

En plus de la diffamation alléguée, tout “le contenu principal doit être supprimé immédiatement et ne peut pas être restauré à l’avenir”, selon le rapport. Selon une porte-parole du tribunal, le verdict dans le litige civil, prévu pour un jour d’audience, est prévu pour la fin décembre. “Je ne suis pas inquiet de la fermeture de Twitter”, a déclaré Blume de l’agence de presse allemande au début du procès jeudi.

Il s’agit plutôt de la question fondamentale de savoir dans quelle mesure le discours de haine peut être diffusé sur Twitter et dans quelle mesure les victimes des campagnes de diffamation sont laissées tranquilles. Sur la plate-forme, par exemple, il a été affirmé qu’il trompait sa femme et qu’il trompait sa femme avec des mineurs, a déclaré Blume. “Avec mon procès, Twitter est censé s’assurer que les comptes restent supprimés.” Le service de messages courts n’a pas pu être joint initialement pour commenter.

--

Ce n’est qu’en avril que la députée du Bundestag Renate Künast a remporté un litige avec le groupe Facebook Meta concernant la suppression de fausses citations diffamatoires devant le tribunal régional de Francfort. La politicienne verte s’était plainte qu’une certaine combinaison de mots et d’images – un mème – ait été bloquée sur le réseau social avec une fausse citation qui lui avait été donnée. Des variantes de ce mème avec essentiellement le même contenu ont également été affectées par la décision.

© dpa-infocom, dpa:221124-99-646716/3

- Médias Francfort del Meno commissaire antisémitisme demande Twitter Médias

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT 1. Le FC Lokomotive Leipzig gagne à Berlin AK 07 après avoir pris du retard – .