Vol de circulaires CAQ à Masson

Vol de circulaires CAQ à Masson
Vol de circulaires CAQ à Masson
--

Le député sortant de Masson, Mathieu Lemay, a porté plainte à la police de Mascouche après avoir vu 275 dépliants promotionnels de la Coalition avenir Québec être dérobés par des militants du Parti québécois. Le candidat de Stéphane Handfield pour retorquer qu’il avait coupé les ponts avec un bienveillant et qu’il « déplorait » ce geste.

charles lecavalier
la presse

Mardi dernier, le candidat kaki à embauché un professionnel pour qu’il fasse la distribution de tracts de son parti politique. Mais M. Lemay a rapidement vérifié que les dépliants de tout un secteur de sa circonscription avaient disparu. « Il n’y avait plus les accroche-portes. Ils avaient été retirés, et bizarrement, ceux du PQ étaient installés sur les portes », at-il affirmé en entrevue avec la presse.

Le candidat à l’immédiat rapporté cet évènement aux forces de l’ordre. « C’est pas juste une porte, c’est 275 portes. C’est un secteur complet qu’a été retiré, seulement cette journée-là. Je porte plainte à la police, car je considère que c’est du vandalisme », at-il déploré.

Cette semaine, il obtiendra des vidéos qui identifient un homme qui distribue les tracts du Parti Québécois, et qui semble retirer un tract du CWC.

Une deuxième personne a ensuite été identifiée par l’équipe de M. Lemay dans une autre vidéo. « L’enquête est en cours, je ne peux pas présumer, mais j’espère que ce n’est pas une commande [du candidat péquiste Stéphane] Handfield », a lancé le candidat CAQ.

M. Lemay n’est pas fâché contre le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon, mais il veut s’assurer que son adversaire, Stéphane Handfield, n’a rien à voir avec ce geste « déplorable ». « J’ose croire qu’il n’approuve pas cela. Je l’espère”, a-t-il déclaré.

--

couper les ponts

Le candidat péquiste Stéphane Handfield, quant à lui, affirme avoir coupé les ponts avec un bénévole. Son directeur de campagne a contacté l’homme dans la nuit, qui a reconnu les faits après avoir été informé que son geste avait été capté par une caméra de surveillance.

« Ce n’est pas une façon de faire que nous tolérons. Vous ne gagnez pas une élection en déchirant les pamphlets de vos adversaires », a déclaré M. Handfield. Il a ajouté que la personne était un «nouveau bénévole» et qu’il avait été congédié le 21 septembre, après qu’une publication Instagram soit devenue virale suggérant que les pancartes sur les portes de la CAQ avaient été retirées et remplacées par celles du Parti Québécois.

Plus tôt dans la journée, le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon avait indiqué qu’« à sa connaissance », personne au Parti québécois n’avait volé de tracts d’autres partis politiques. Il a commenté le geste posé par l’ancienne candidate solidaire dans l’équitation de Camille-Laurin, Marie-Eve Rancourt.

Il a ensuite affirmé qu’il revenait à Québec solidaire de déterminer la réaction appropriée à avoir « par rapport à un geste immoral et antidémocratique ». « Si c’était le Parti québécois et qu’ensuite un candidat faisait un geste comme ça, je rencontrerais la personne et lui dirais ‘Je suis désolé, mais tu ne peux plus faire partie de l’équipe’ », a déclaré M. St-Pierre. a dit. Plamondon.

Étiquettes : Vol brochures CAQ Masson CAQ plainte devant police implique

Vol circulaires CAQ Masson

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT 1. Le FC Lokomotive Leipzig gagne à Berlin AK 07 après avoir pris du retard – .