Triple homicide à Brossard | Presse – .

--

(Brossard) Une femme et ses deux enfants sont décédés après avoir été victimes d’un triple homicide dans une tour résidentielle de Brossard, sur la côte sud de Montréal, dans la nuit de samedi à dimanche.

Publié à 7:12
Mis à jour à 16h33

Vincent Larine
Presse

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a confirmé que les trois victimes, âgées de 38, 5 et 2 ans, étaient toutes membres de la même famille.

La SPAL n’a pas confirmé l’identité des victimes, mais la femme est Synthia Bussières, selon nos informations. employeur de mje Bussières, Groupe BC2, a confirmé son décès et en a informé les employés dans une note interne.

“C’étaient des gens on ne peut plus calmes, sans histoire ni parcours”, a confié dimanche matin un voisin.

Un homme arrêté sur les lieux et considéré comme un témoin important a tout de même été rencontré par la police. Nous ne connaissons toujours pas son lien avec les victimes et il n’avait pas encore été inculpé dimanche en milieu d’après-midi.


PHOTO DENIS GERMAIN, COLLABORATION SPÉCIALE

Le service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a confirmé que les trois victimes, âgées de 48 ans, 5 et 2 ans, étaient toutes membres de la même famille.

C’est le service de sécurité incendie de l’agglomération de Longueuil (SSIAL) qui a appelé la police.

Le déclenchement d’une alarme incendie a conduit les services d’urgence, vers 1 h du matin dimanche, à l’emplacement du logement en question situé sur le boulevard Saint-Laurent, près de la rue Saint-Charles.

Tous les locataires de la tour ont dû être évacués en urgence, en pleine nuit. Dimanche, beaucoup ont déclaré avoir déjà rencontré le couple et leurs deux enfants dans les couloirs de l’immeuble.

J’ai vu les petits enfants [hier soir, par la fenêtre]. Ils leur ont fait des massages cardiaques. La police nous a fait entrer dans la salle de conférence en nous avertissant de ne pas regarder dehors », raconte un voisin, encore sous le choc.

--

Gicleurs dans l’appartement.

Les victimes ont été transportées à l’hôpital, où elles ont été déclarées mortes. L’enquête du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) se poursuit pour clarifier les faits et déterminer les circonstances.

Il était impossible de savoir dans l’immédiat si des traces de violences avaient été retrouvées sur les corps des victimes, afin de ne pas préjuger de l’enquête policière en cours.

A noter que l’appartement où le feu s’est déclaré était équipé de gicleurs et plusieurs voisins ont rapporté avoir vu de l’eau tomber de l’étage où s’est produit le drame.

Quant à l’incendie, il n’a pas nécessité l’évacuation complète de la tour d’habitation et les dégâts se sont limités à l’appartement en question.

Le quartier où se sont produits les événements est composé de plusieurs tours résidentielles similaires, le long de la voie maritime.

« Quiconque a des informations à nous transmettre peut le faire en tout temps sur la ligne Info-Azimut au 450 646-8500. Cela peut se faire de manière anonyme », a souligné Boucher, un agent SPAL.

Le poste de commandement mobile SPAL était toujours sur place dimanche en milieu d’après-midi.

série de fémicides

Il s’agit du troisième fémicide présumé à toucher le Québec en deux semaines environ.

Le 16 septembre, Viergemene Toussaint aurait été assassinée par son ex-petit ami, un homme de 36 ans. Le suspect a été interpellé le jour même par les autorités et transféré au centre d’enquête.

Une semaine plus tôt, un homme habitué à être arrêté pour des affaires violentes a été inculpé du meurtre au premier degré de son ex-femme. Hosea Puhya aurait poignardé à mort Gisèle Itale Betondi, la mère de ses trois enfants, dans le parking d’un immeuble résidentiel du quartier LaSalle.

Après un drame similaire à celui survenu dimanche à Brossard, la coroner Stéphanie Gamache avait établi qu’une cellule de crise aurait “sans aucun doute” pu empêcher le meurtre de ses deux enfants par Jonathan Pomares en octobre 2019.

M. Pomares s’est suicidé après avoir tué ses enfants Élise, 5 ans, et Hugo, 7 ans, à la résidence familiale du quartier Tétreaultville. Une dizaine de jours plus tôt, il avait tenu des propos et des gestes suicidaires lorsque la mère des enfants lui avait fait part de son intention de se séparer.

Triple homicide Brossard Presse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT 1. Le FC Lokomotive Leipzig gagne à Berlin AK 07 après avoir pris du retard – .