Colonne Eintracht Ballhorn : Ballet Rouge – .

Colonne Eintracht Ballhorn : Ballet Rouge – .
Colonne Eintracht Ballhorn : Ballet Rouge – .
--
  1. page d’accueil
  2. Unité

Établi: 08/02/2022, 08:35

De: Thomas Stillbauer

Démonter

… et personne ne rate un cochon combattant. © Franziska Gora/Imago Images

L’Eintracht Frankfurt Soccer 3000 se joue à Magdebourg, l’ouverture de la saison du Ballhorn à zéro euro.

Quatre à zéro. Cela fait longtemps que vous n’avez pas vu quelque chose comme ça : avec plus de gens créatifs qu’une école d’art, l’Eintracht se rend au corps à corps redouté en Saxe-Anhalt, et personne ne rate un cochon combattant. Ballhorn, le seul téléscripteur en direct à apparaître régulièrement après la fin du jeu, même en tant que champion, exige des contrats beaucoup plus longs. Mais tais-toi.

-35 minutes : Bien !

.

.

.

.

.

.

.

-32 minutes : Et vous êtes de retour sur votre… billet de 9 euros ?

.

.

.

.

.

.

.

-31 min : Non !

.

.

.

.

.

.

.

-29 minutes : A votre ticket zéro euro.

.

.

.

.

.

.

.

-28 minutes : Ballhorn. Qualité sans prix.

.

.

.

.

.

.

.

-27 minutes : Et au niveau Champions.

.

.

.

.

.

.

.

-25 minutes : Ici vous obtenez :

.

.

.

.

.

.

.

-24 minutes : Mario Goethe.

.

.

.

.

.

.

.

-23 minutes : Enfin chez moi à Francfort.

.

.

.

.

.

.

.

-22 minutes : Et M. Broich parle à la télé du fait que Magdebourg ne doit pas faire d’erreurs.

.

.

.

.

.

.

.

-20 minutes : Bonjour ? L’homme travaillait pour nous il n’y a pas si longtemps !

.

.

.

.

.

.

.

-19 minutes : Mieux vaut ne pas se tromper et ne pas quitter l’Eintracht juste avant la Ligue des champions, non ?

.

.

.

.

.

.

.

-17 minutes : La SGE avec beaucoup de potentiel créatif.

.

.

.

.

.

.

.

-16 minutes : Goethe, Daichi et Jesper dans le onze de départ.

.

.

.

.

.

.

.

-14 minutes : Whoooooooooon !

.

.

.

.

.

.

.

-12 minutes : Pas de cochon de bataille le jour 6

.

.

.

.

.

.

.

-10 minutes : Donc ce sera probablement 7:6 pour nous plutôt que 1:0.

.

.

.

.

.

.

.

-9 minutes : Volontiers aussi 23h17.

.

.

.

.

.

.

.

-7 minutes : l’essentiel est de s’éloigner.

.

.

.

.

.

.

.

-4 minutes : Aussi parce que les supporters ont encore été attaqués avant le match.

.

.

.

.

.

.

.

-2 minutes : Indicible. Mon avis. Peu importe la couleur du club dont vous venez.

.

.

.

.

.

.

.

-1 minute : Vers Spocht. Nous y voilà!

.

.

.

.

.

.

.

STOP : Juste une minute de plus pour la protection du climat. Une minute, ça ne fera rien, mais le tout est un gros problème, les gens d’affaires. ENCORE plus important que le football. frappez l’argent! À présent! Pour le climat!

.

.

.

.

.

.

.

SEELER : Une minute de plus pour se souvenir. Prends soin de toi Uwe.

.

.

.

.

.

.

.

NICHELLE : Voici un silence personnel pour le Lieutenant Nyota Uhura.
RIP Nichelle Nichols, nous étions tous amoureux. Tout.

.

.

.

.

.

.

.

Coup d’envoi : Félix Zwayer. Je ne dis rien, mais nous étions amoureux.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 1 : Eintracht tout en rouge. Le blanc aurait été bien aussi. Et plus frais. Neiger

.

.

.

.

.

.

.

Minute 2 : Comment Mario Goethe gère le ballon sous pression. Un régal pour les yeux à la minute 1.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 4 : GOOOOOOR !

.

.

.

.

.

.

.

5 minutes : Filippo turbos sur la gauche, Deitschi est figé.

.

.

.

.

.

.

.

6 minutes: Il me semble que l’équipe de course Kostic a extrait quelques chevaux de plus du moteur pour la nouvelle saison. Oh! Manque?

.

.

.

.

.

.

.

7 minutes : Oui Sanctions pour les autres. Mais ce n’est pas encore là, c’est encore loin, ce n’est pas encore tout à fait là, parce qu’après tout, nous avons…

.

.

.

.

.

.

.

8 minutes : KEVINNNNN ! Souverain.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 9 : Kevin, le piège à balles.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 10 : Immédiatement : Ça… vous l’avez deviné…

.

.

.

.

.

.

.

11e minute : … première conclusion de la saison de Ballhorn en un quart de mi-temps :

.

.

.

.

.

.

.

13 minutes : Ballet Rouge.

.

.

.

.

.

.

.

15 minutes : Rapide comme l’éclair.

.

.

.

.

.

.

.

17 minutes : Grand-père Alfred a toujours dit qu’on ne pouvait pas l’avaler aussi vite.

.

.

.

.

.

.

.

19 minutes : Et puis on parle de Bum-kun Cha.

.

.

.

.

.

.

.

20 minutes : Notre 3K devrait avoir quelques km/h de plus au compteur : Kostic, Knauff et Klindströööööm – pénalité !

.

.

.

.

.

.

.

21 minutes : Euh… bonjour ? Jesper put – pas de pénalité ?

.

.

.

.

.

.

.

23 minutes – M. Zwayer se réconcilie apparemment toujours.

.

.

.

.

.

.

.

25 minutes : Magdebourg ne fait pas trop peur jusqu’à présent.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 27 : Il faudra voir si cela fonctionne sur le long terme avec trois défenses.

.

.

.

.

.

.

.

29e minute: La façon dont ils reçoivent et prennent le ballon par rapport à l’équipe de l’Eintracht de, disons, 2003…

.

.

.

.

.

.

.

Minute 31 : … c’est comme… Road Runner contre Karl le Coyote. Ou lapin contre…

.

.

.

.

.

.

--

.

32 minutes : GOOOOO ! Le hérisson!

.

.

.

.

.

.

.

Minute 33 : Jesper tire délibérément. Ce n’est plus mon unité !

.

.

.

.

.

.

.

35 minutes : C’est… la Ligue des champions. C’est comme ça que tu l’écris ?

.

.

.

.

.

.

.

37 minutes : Nous devons d’abord apprendre tout cela.

.

.

.

.

.

.

.

40 minutes : Quelle boule ils jouent.

.

.

.

.

.

.

.

43e minute : Et cela face à un 1. FC Magdeburg presque hors pair, qui n’a cessé d’impressionner les commentateurs.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 45 : Mais maintenant, ils disent aussi : “Francfort a très bien joué, il faut l’admettre.”

.

.

.

.

.

.

.

46 minutes : Quoi qu’il en soit.

.

.

.

.

.

.

.

Pause à temps partiel (HZP) – une demande.

.

.

.

.

.

.

.

Encore mi-temps de pause (INHZP) : S’il vous plaît, s’il vous plaît.

.

.

.

.

.

.

.

INHZP : S’il vous plaît.

.

.

.

.

.

.

.

INHZP : Renouveler tous les contrats.

.

.

.

.

.

.

.

INHZP : Merci.

.

.

.

.

.

.

.

46 minutes : Suite.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 47 : Nous sommes entrés dans la deuxième partie avec le même onze champion, si je ne me trompe pas.

.

.

.

.

.

.

.

49 minutes : Un peu de brouillard maintenant en Saxe-Anhalt.

.

.

.

.

.

.

.

50 minutes : Les garçons ne peuvent plus voir à travers. Presque le but.

.

.

.

.

.

.

.

53 min : Compétition de tir à la fusée éclairante.

.

.

.

.

.

.

.

54 minutes : Comment appelle-t-on les gens qui font un truc comme ça dans le stade ?

.

.

.

.

.

.

.

55e minute : Alors tirer sur Pyro dans le bloc opposé ?

.

.

.

.

.

.

.

56 minutes : Oh ouais, d’accord.

.

.

.

.

.

.

.

57 minutes : Commencer par Idi.

.

.

.

.

.

.

.

58 minutes : Et écoutez… oh, arrêtez.

.

.

.

.

.

.

.

59 minutes : Deitschiiiiiii ! Trois zéro !

.

.

.

.

.

.

.

60 minutes : Excessivement froid.

.

.

.

.

.

.

.

62 minutes : Incroyable, les gars.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 64 : Nous remplaçons le lièvre, JLo et RKM.

.

.

.

.

.

.

.

65 minutes : RKM ? Maître des émeutes Kolo Muani.

.

.

.

.

.

.

.

67 minutes : Oui, oui. chahut entre amis.

.

.

.

.

.

.

.

70 minutes : L’année 1992 appelée.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 72 : Il veut retrouver son football en 2000.

.

.

.

.

.

.

.

73 minutes : Désolé.

.

.

.

.

.

.

.

77 minutes : Mais c’est le football 3000 maintenant.

.

.

.

.

.

.

.

79e minute : Goethe sort. Applaudissements.

.

.

.

.

.

.

.

82 minutes : Quelle chose effrontée pour lui d’être avec nous maintenant.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 84 : “Me voilà, devant le but adverse, et je suis meilleur que jamais.”

.

.

.

.

.

.

.

85 minutes : Alario est également là depuis longtemps.

.

.

.

.

.

.

.

86 minutes : La dernière fois que nous avons eu une équipe comme celle-ci, c’était il y a 30 ans.

.

.

.

.

.

.

.

87 minutes : Si quoi que ce soit.

.

.

.

.

.

.

.

89 minutes : GOOOOOOR ! radio d’enfer ! Alario !

.

.

.

.

.

.

.

90 minutes : quatre zéro !

.

.

.

.

.

.

.

Sifflet final : la caméra peut le faire.

.

.

.

.

.

.

.

92 minutes : Une excellente performance individuelle de Filip Kostic également.

.

.

.

.

.

.

.

94e minute : La dernière fois que vous avez joué en Coupe DFB…

.

.

.

.

.

.

.

95e minute : Je pense que Dietrich Weise était toujours l’entraîneur de l’Eintracht.

.

.

.

.

.

.

.

97 min : bien

.

.

.

.

.

.

.

Minute 99 : Et maintenant petit à petit le niveau des adversaires monte.

.

.

.

.

.

.

.

Minute 107 : Bonne nuit, champions.

Colonne Eintracht Ballhorn Ballet Rouge

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV PnuVax et Biolyse Pharma unissent leurs forces contre le monkeypox – .
NEXT la police avec plus de détails – .