Accusé de voler et d’escroquer les personnes âgées du Québec – .

--

L’ancien président de l’Ordre des comptables agréés du Québec et sa conjointe auraient fraudé pendant huit ans et près de 200 000 $, une maison de repos qui accueille des prêtres retraités, a découvert notre Bureau d’enquête.

Claude Gauvin et Lucie Couturier forment depuis longtemps un couple important dans la région de Québec.

Lui, associé chez KPMG et plus tard Raymond Chabot Grant Thornton, ancien président de la Chambre de commerce du Québec et membre de plusieurs conseils d’administration prestigieux au fil des ans.

Elle, directrice générale de la Résidence Cardinal-Vachon, construite par le diocèse de Québec pour accueillir les retraités.


Photo Stevens Leblanc

L’établissement dont Lucie Couturier était directrice générale jusqu’à son congédiement accueille environ 200 retraités à Beauport.

En 2015, une photo publiée sur Le Journal de Québec Il a montré que tout le monde souriait après que Gauvin ait proposé sa petite amie à la fin de son discours lors du cocktail d’ouverture de l’hôtel de glace.

Mais en février 2019, ils ont discrètement remis 207 752,12 $ à la Résidence Cardinal-Vachon, qui les poursuivait au civil après le congédiement de Lucie Couturier pour détournement de fonds « illégal et malhonnête ».

Les détails de cet accord de non-admission sont confidentiels et les allégations de résidence n’ont jamais été prouvées devant un tribunal.

De plus, depuis le 29 septembre, les deux tourtereaux sont mis en examen pour escroquerie et vol de plus de 5 000 dollars, crimes passibles d’une peine maximale de 14 ans de prison si avérée.

grand style de vie

Dans sa poursuite civile, la Résidence Cardinal-Vachon allègue que Claude Gauvin et Lucie Couturier ont vécu la belle vie en détournant des sommes et des services facturés à la résidence.

Nouvelle terrasse pour 75 000$ pour sa luxueuse maison millionnaire du quartier Lebourgneuf, achat d’électroménagers, meubles et système audio sans fil; la liste des sommes que le couple aurait tirées est longue (voir ci-dessous).


Photo Stevens Leblanc

La résidence personnelle du couple à Lebourgneuf, d’une valeur d’environ 1 million de dollars, a été saisie avant le procès en août 2018.

Toujours selon la poursuite civile, Lucie Couturier a même versé au nom de la maison de repos plus de 100 000 $ à son conjoint pour des services professionnels, alors que le conseil d’administration de l’établissement croyait qu’il fournissait ces services bénévolement.

invraisemblances

Après avoir découvert ce qu’elle appelle un « stratagème frauduleux », la résidence Cardinal-Vachon a énuméré de nombreuses invraisemblances dans les factures qu’elle avait payées au fil des ans.

--

Vous vous êtes donc rendu compte que vous aviez payé pour une friteuse au propane alors que votre bâtiment fonctionnait plutôt au gaz naturel. La friteuse au propane en question aurait été livrée… au domicile du couple.

Il a également découvert qu’il avait payé plus de 35 000 $ pour réparer une véranda à ossature d’aluminium, tandis que la véranda qu’il possède a une ossature en bois.

La résidence a également poursuivi Albo Electric Inc. pour plus de 65 000 $. et son président, Alexandre Beaudoin, qui l’a payé pour travailler chez Gauvin et Couturier. L’affaire a également été résolue par règlement confidentiel en janvier 2020.

Le couple accusé n’avait pas répondu à nos invitations à commenter, au moment d’écrire ces lignes.

— Avec la collaboration de Philippe Langlois, Marie Christine Trotter et Nicolas Saillant

La grosse vie au détriment de la maison de repos


Photo Stevens Leblanc

Le chalet du couple à Sainte-Brigitte-de-Laval (qu’ils ont vendu en mai dernier) aurait également bénéficié des détournements de fonds allégués, selon la Résidence Cardinal-Vachon.

Dans sa poursuite civile contre Claude Gauvin et Lucie Couturier, la Résidence Cardinal-Vachon allègue notamment qu’elle a été induite en erreur en payant les achats suivants qui auraient plutôt servi aux besoins personnels du couple.

  • 75 769 $ pour aménager une terrasse extérieure à la résidence principale de Gauvin et Couturier.
  • 12 451,79 $ pour l’achat de 50 luminaires.
    Selon la Résidence, le président d’Albo Electric aurait reconnu qu’il s’agissait plutôt d’une “fausse facture émise à la demande de Lucie Couturier aux fins de travail personnel » à la résidence personnelle ou à la cabine du couple Gauvin-Couturier.
  • 35 526,23 $ pour la structure et les rideaux d’un solariumrideaux qui ont finalement été installés dans la maison unifamiliale.
  • 5806,24 $ ajuster un soi-disant “trouble de chauffage” dans l’un des appartements de la maison de retraite.
    Pourtant, ce logement “n’a jamais été touché par aucun problème”, et était plutôt une facture de travaux à la résidence personnelle de Gauvin et Couturier.
  • 7428,26 $ pour divers meubles d’extérieur ou de jardin qui étaient plutôt «utilisés par Couturier et Gauvin dans la résidence unifamiliale […] et/ou résidence secondaire.
  • $1207.24 pour une friteuse au gaz propane « livré à la résidence unifamiliale » par Gauvin et Couturier.
  • 673,52 $ pour un système audio sans fil qui a finalement servi les besoins personnels de Gauvin et Couturier.
  • 3000 $ pour une remorque en aluminium et un adaptateur acheté par Lucie Couturier pour son mari.

civil et pénal

Lucie Couturier et Claude Gauvin ont déboursé confidentiellement plus de 207 000 $ en 2019 pour mettre fin à la poursuite civile intentée contre eux par la résidence Cardinal-Vachon, « sans aucun aveu de responsabilité ».

Cependant, le couple n’a pas été exempté de poursuites pénales, qui ont finalement été déposées trois ans et demi plus tard.

Cependant, ce sont deux juridictions complètement différentes. A cette occasion, ce sera le ministère public qui devra prouver, hors de tout doute raisonnable, qu’il y a eu fraude et vol.

Qui est-ce Claudio Gauvin

  • 75 ans
  • Membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, dont il a présidé le conseil d’administration entre 2003 et 2005
  • Récemment retraité, il a été associé au bureau de Québec du cabinet Raymond Chabot Grant Thornton
  • Il a été président de la Chambre de commerce du Québec au début des années 2000.
  • Il a siégé à de nombreux conseils d’administration, dont l’Hôtel de glace, le Carnaval de Québec, l’Orchestre symphonique de Québec, la Fondation de l’Université Laval, la Fondation du Musée des civilisations et la Société du Centre national des Arts.

Qui est-ce lucie couturier

  • 62 ans
  • Directrice générale et directrice des soins infirmiers à la Résidence Cardinal-Vachon à Québec, depuis mars 2010
  • Cet établissement de Beauport a été “créé par le diocèse de Québec pour accueillir des prêtres, mais aussi tout retraité autonome”, indique son site internet. Il compte 200 places.
  • Limogé en août 2018 pour avoir “usurpé les pouvoirs qui lui étaient conférés”, pour avoir “agi en fraude de ses droits” et pour avoir “commis des actes illicites et malhonnêtes”. À l’époque, elle gagnait un salaire annuel d’environ 125 000 $.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Avez-vous un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Étiquettes : Accusé voler frauder les personnes personnes âgées Québec

Accusé voler descroquer les personnes âgées Québec

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--