Grand-mère sans permis décède tragiquement à moto – .

--

Des proches d’une grand-mère de 42 ans décédée tragiquement dans un détour à Saint-Sulpice appellent la patrouille routière après qu’elle a été tuée alors qu’elle conduisait sans permis.

« Nous sommes tous sous le choc. Il devait venir dans mon salon de bronzage le lendemain matin, mais il ne l’a jamais fait. Je savais que ce n’était pas normal”, avoue-t-il au Tronc Mélanie Henry, à la voix tremblante.

Il s’agit de sa meilleure amie des 25 dernières années, Karine Bazinet, décédée subitement en embardée la semaine dernière. La femme de 42 ans roulait, vers minuit, dans la rue Notre-Dame de Saint-Sulpice. À un moment donné, Mme Bazinet aurait perdu le contrôle de sa moto.


Photo Facebook, Karine Bazinet

glissé sous un véhicule

« Elle a été éjectée de la moto et a terminé sa course sous un autre véhicule stationné sur le bord de la route. […] Son décès a été déclaré sur le champ », raconte Sophie Légaré, responsable des relations avec les médias au service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice.


Photo courtoisie, Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice

Sophie Légaré, agente des relations avec les médias, Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice

Selon ce dernier, Karine Bazinet n’avait pas de permis valide pour conduire sa moto.

De plus, ce n’était que la deuxième fois qu’il embarquait dans ce type de véhicule. “La noirceur et l’inexpérience du chauffeur seraient les principales causes de décès. Il y a toujours une enquête en cours », confirme Mme Légaré.


Photo Facebook, Karine Bazinet

“C’est très dangereux”

--

Mélanie Henry, qui considère Karine Bazinet comme sa sœur, rappelle que sa meilleure amie laisse dans le deuil trois enfants et deux petits-enfants.

« C’était une mère et une grand-mère merveilleuses. C’est très difficile pour les enfants. Karine était énergique. Il aimait la fête. Quand il est entré quelque part, nous avons rapidement su qu’il était là. J’ai perdu mon grand confident de tous les jours », déclare Mme Henry.

Ce dernier précise que la grand-mère venait d’acheter une moto de la catégorie 250 CC.

« Si j’ai un message à dire, c’est : gardez le cap. Complétez-le et obtenez votre licence. Ne touchez pas aux vélos si vous n’avez pas d’expérience. C’est très dangereux », prévient Mme Henry.


Photo Facebook, Karine Bazinet

panique totale

Stéphanie Bazinet explique qu’elle a appris la mort de sa sœur seulement 20 heures après sa mort.

“Son petit ami était sous le choc. Il ne pouvait pas nous appeler pour nous prévenir. Quand je l’ai appris, c’était la panique totale. Pourquoi est-il sur cette moto au milieu de la nuit ? Pourquoi n’avez-vous pas pris vos lunettes ? », demande Mme Bazinet, toujours troublée.

Elle précise que Karine Bazinet n’avait pas prévu d’argent pour ses obsèques. Dès lors, ses proches ont lancé une campagne de financement participatif sur GoFundMe pour “commémorer sa mémoire” dignement.

“Quand il a acheté une moto, je l’ai prévenu parce que son fils a eu un accident de scooter l’année dernière et a eu une reconstruction complète du visage. Je suis confus, mais cela peut arriver à n’importe qui. Personne n’est à l’abri du danger », conclut Stéphanie Bazinet.


Photo Facebook, Karine Bazinet

Une publication de la défunte qui partage sa passion pour la moto

Grandmère sans permis décède tragiquement moto

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Lucien Bouchard répond à la sœur de René Lévesque – .
NEXT Trois personnes arrêtées après une fusillade à Châteauguay – .