ma peau, de Sarahmée | De la chanson au livre pour enfants – .

--

Lorsqu’il a tourné le clip de Ma peau En juin 2020, Sarahmée a voulu célébrer la couleur de ses origines. “C’était peu de temps après George Floyd. Je me suis dit : “Il faut qu’on fasse un clip, qu’on danse, qu’on montre notre joie de vivre”, parce qu’il faisait très noir à cette époque”, raconte-t-il. Deux ans plus tard, cet esprit festif est toujours présent dans la chanson, aujourd’hui traduite dans un livre pour enfants haut en couleurs.

véronique larocque
Presse

Transformer une de vos pièces en une feuille de papier ? Sarahmee n’y avait jamais pensé. Cependant, lorsqu’elle a été contactée par la maison d’édition Kata avec cette idée, elle n’a pas tardé à dire oui.

“Je pense qu’une chanson est bonne. Vous pouvez l’écouter 1000 fois. Mais un livre est un objet. Vous pouvez le garder, vous pouvez le mettre dans votre bibliothèque, vous pouvez le donner à quelqu’un. La portée du message et sa durée dans le temps sont très différentes. En fait, ça devient intemporel », explique-t-elle, attablée à la librairie Racines, un magasin de la rue Saint-Hubert qui expose les œuvres d’artistes racisés et autochtones.

Un “message universel”

Ouais, ma peau fait de moi qui je suis / Elle ne s’efface pas sous la pluie / Je ne l’échangerais pour rien au monde, peu importe ce qu’ils disent. », écrit Sarahmée plus d’une fois dans Ma peaureprenant ainsi le refrain de son morceau publié sur l’album Irréversible en 2019.

“Cette chanson parle de moi, de mon enfance, […] le développement de mon estime de soi et l’acceptation de mon corps, de mes cheveux, de ma peau”, explique le rappeur.

Pourtant, au moment de sa sortie, il s’est rendu compte que les paroles de cette “célébration de la peau noire” résonnaient chez de nombreuses personnes de tous horizons.

« Je pense que c’est un message qui est universel. »

Apprendre à s’accepter, “est une étape que chacun doit franchir dans sa vie”, poursuit l’auteur-compositeur-interprète, qui se réjouit que le livre s’adresse avant tout aux jeunes.

Chaque fois que vous doutez, rappelez-vous toujours / Certains vous aiment, il n’y en a pas d’autres / Soyez votre plus grand amour », conseille le rappeur aux lecteurs qui, dans la paperasse, découvriront les paroles légèrement modifiées de la chanson.

Place à la diversité

Pour Sarahmée, comme pour l’illustratrice Niti Marcelle Mueth, il était très important de montrer une grande diversité parmi les personnages qui peuplent les pages de Ma peau. « Dans le livre, il n’y a pas qu’un seul type de femme représenté. Il n’y a pas que les femmes non plus. […] Nous avons toutes sortes de corps, toutes sortes de textures de cheveux. Des gars, des filles, des non-binaires… C’était important pour moi que si un jeune ouvre ça, il se voit. »

A un moment de l’entretien, Sarahmée jette un œil sur les nombreux titres qui l’entourent dans la librairie Racines. « Je n’avais pas ce genre de livres. […] Quand j’étais enfant, on n’avait pas autant de littérature avec des jeunes femmes noires en couverture. »

Cette réalité, Niti Marcelle Mueth l’a aussi remarquée dans son enfance. “C’est vraiment le genre de livre que j’aurais aimé avoir quand j’étais plus jeune”, déclare l’illustratrice de 26 ans. Ma peau.

--

D’autant plus que le livre a un côté très festif. “On ne voulait pas que ce soit lourd”, explique le plasticien à qui Presse parler par téléphone.

Souvent, quand on parle des Noirs, c’est lié à des sujets lourds, comme le racisme ou la discrimination. Là, on voulait vraiment que ce soit léger. Nous voulions mettre en scène des personnes de couleur qui s’amusent au quotidien.

Niti Marcelle Mueth, illustratrice

Celui dont on peut voir actuellement les oeuvres sur la façade de divers commerces de Montréal-Nord dans le cadre de l’exposition de l’art à l’affiche J’ai été agréablement surprise d’avoir été choisie par Sarahmée pour illustrer ce livre jeunesse, une première pour nous deux.

Entre eux, l’alchimie a fonctionné immédiatement. « C’était naturel parce que nous avons des similitudes dans nos expériences. Nous avons également de nombreuses valeurs en commun. »

On retrouve dans les illustrations de Niti Marcelle Mueth toute la musicalité des mots de Sarahmée. « Il fallait garder le mouvement, le rythme. […] Il a beaucoup de succès dans le livre, je pense”, se réjouit le rappeur.

En librairie le 3 août

Ma peau

Texte de Sarahmée, illustrations de Niti Marcelle Mueth

Coédité par La Maison Mère et la maison d’édition KATA

A partir de 7 ans

peau Sarahmée chanson livre pour enfants

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Un livre à la mémoire d’Alec Reid – .
NEXT Amazon Canada présente Fièr.es, un cahier de coloriage visant à sensibiliser les employés aux réalités des personnes de la communauté LGBTQ2S+ – .