Comment voyager en préservant sa santé – .

Comment voyager en préservant sa santé – .
Comment voyager en préservant sa santé – .
--

De quoi parle-t-on

Il existe un certain nombre de maladies que l’on peut contracter lors d’un voyage à l’étranger. La plupart sont anodins et transitoires. Cependant, selon la destination, le danger est plus sérieux. On pense notamment à certaines régions où sévissent des maladies tropicales comme la fièvre jaune ou le paludisme.

De plus, il y a des risques que l’on retrouve à l’étranger car ils nous suivent partout, par exemple les infections sexuellement transmissibles (IST). Le SIDA et l’hépatite B sont potentiellement graves et ne peuvent être complètement guéris avec aucun traitement. D’autres IST sont traitables mais peuvent entraîner des complications (par exemple, la syphilis ou l’herpès).

défis

En 2020, chaque personne domiciliée en Suisse a effectué au moins un voyage de plusieurs jours, dont 45% à l’étranger, selon l’Office fédéral de la statistique.

Pour éviter de tomber malade pendant ce qui devrait être du temps libre, il est important d’être conscient des risques potentiels pour la santé. Le cas échéant, le médecin traitant ou un centre hospitalier spécialisé en médecine des voyages pourra vous apporter toutes les informations utiles. Ensuite, il faudra établir une pharmacie de voyage qui doit être soigneusement préparée.

Vaccins

Si vous envisagez de voyager dans un pays où les maladies tropicales abondent, renseignez-vous au moins quatre à six semaines avant le départ sur les vaccins nécessaires, car certains doivent être administrés en plusieurs doses à intervalles espacés.

Les vaccinations recommandées dépendent évidemment de la destination et de la situation sanitaire dans la région, mais aussi des conditions de votre séjour (durée, hébergement chez l’habitant ou dans un hôtel haut de gamme, etc.). Dans tous les cas, c’est une bonne occasion de mettre à jour vos vaccinations.

Même en cas de départ précipité, il est fortement recommandé de consulter un médecin ou un centre spécialisé en médecine des voyages, car des calendriers accélérés de vaccination peuvent s’appliquer. Il existe des vaccins « 2 en 1 », c’est-à-dire que vous pouvez mettre deux vaccins différents dans la même seringue. Même en cas de rhume, de toux ou de grippe, il est généralement possible de se faire vacciner. En revanche, la fièvre est une contre-indication.

La pharmacie du voyage

Le contenu de votre pharmacie de voyage est bien entendu déterminé par la destination, la durée du séjour et l’état de santé de tous ceux qui vous accompagnent. N’oubliez pas de vérifier les dates de péremption des médicaments avant de les conserver avec la notice et le contenant d’origine dans le kit.

--

Si vous êtes actuellement sous traitement, faites une provision suffisante de vos médicaments, que vous répartirez dans deux bagages. Apportez votre ordonnance avec vous, car selon le type de médicament, elle peut être exigée à la douane. Pensez également au décalage horaire si vous devez prendre des médicaments à heures fixes (comme la pilule contraceptive) et demandez l’avis d’un professionnel de santé en cas de doute.

Pour les soins de base, munissez-vous de désinfectant, pansements, ciseaux et pinces à épiler, sans oublier l’anti-moustique et la crème solaire indispensables à tout voyage estival, ainsi que des préservatifs et éventuellement des médicaments anti-maladie. . Si vous partez loin, envisagez également des médicaments contre la diarrhée, les nausées et les vomissements.

En fonction du risque de maladies tropicales dans le pays de destination, il faudra envisager de remplir votre trousse avec des médicaments spécifiques. Un professionnel de la santé pourra vous conseiller et vous les prescrire, si nécessaire. Enfin, notez et ayez à portée de main les numéros d’urgence en cas de problème de santé sur place.

Quelques conseils

  • Contre les piqûres de moustiques, tout est bon à porter : répulsifs à appliquer sur la peau et les vêtements, moustiquaires, diffuseurs électriques à brancher sur le réseau… Portez des manteaux et des vêtements clairs pour que les insectes qui pourraient attaquer soient éloignés. plus facilement visible pour vous.
  • N’oubliez pas ce geste barrière appris pendant la pandémie de coronavirus : lavez-vous les mains régulièrement avec un produit adapté. Si vous avez des doutes sur la potabilité de l’eau du robinet, ne le faites pas ; achetez-le en bouteille.
  • Concernant les maladies sexuellement transmissibles, le préservatif (féminin ou masculin) est indispensable pour prévenir les risques d’infection lors d’une pénétration vaginale, anale ou orale (la règle est : « pas de sperme ou de sang menstruel sur la couverture »). Consulter au plus vite en cas de contact sexuel à risque ou d’apparition de rougeurs, lésions ou douleurs dans la région génitale, anale ou buccale.

_______

Liens utiles

infovac.ch

www.healthytravel.ch

Comment voyager préservant santé

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Confirmation de la première transmission d’homme à chien
NEXT 13 conseils pour éviter les rots